Aides et financements

Quelque soit vos revenus Il existe un ensemble d’aides pour vous aider à financer votre projet.

Crédit d’impôt à la transition énergétique

Le crédit d’impôt est prolongé jusqu’au 31 décembre 2018.
Le CITE est un dispositif fiscal permettant aux ménages de réduire leur impôt sur le revenu d’une partie des dépenses occasionnées lors de travaux d’amélioration énergétique réalisés dans leur habitation principale. Les contribuables, qu’ils soient imposables ou pas, peuvent bénéficier du Crédit d’impôt.
L’acquéreur d’un appareil labellisé bénéficie du crédit d’impôt pour la transition énergétique de 30% sur le montant TTC de l’appareil et dans la limite de 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple.
Le crédit d’impôt concerne tous les propriétaires occupants ainsi que les locataires, sans condition de ressources, ni obligation de s’inscrire dans un bouquet de travaux.
Chaque contribuable, quels que soient ses revenus, peut en bénéficier si sa résidence principale date de plus de 2 ans.


TVA à taux réduit

Les travaux d’amélioration de la qualité énergétique des logements de plus de deux ans bénéficient du taux de TVA de 5,5 %.
Pour en bénéficier, vos travaux et équipements doivent être facturés par un professionnel.
Le professionnel qui vend et installe vous appliquera directement la TVA réduite.


Aides locales

Vous êtes propriétaire d’un appartement ou d’une maison et vous y habitez. Mais ce logement est en mauvais état, difficile à chauffer ou mal adapté à votre handicap. Vous pouvez aussi souhaiter anticiper des travaux nécessaires pour vieillir confortablement chez vous.
L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) vous aide à financer ces travaux et vous accompagne dans votre projet.


Eco-prêt jusqu’à 30 000€ à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement sans avoir à faire d’avances de trésorerie et sans payer d’intérêts. Depuis le 1er janvier 2014, un éco-prêt à taux zéro en copropriétés est disponible.
Depuis le 1er mars 2016 il est possible de cumuler l’éco-prêt à taux zéro avec le Crédit d’impôt pour la transition énergétique et cela sans conditions de ressources.


Certificat d’économie d’énergie

Les Certificats d’Economies d’Energie (C2E) ont été mis en place en 2006 dans le but de réaliser des économies d’énergie dans les secteurs diffus, principalement le bâtiment mais aussi l’industrie, les transports et l’agriculture.
Grâce à ce dispositif les fournisseurs d’énergie ont l’obligation de promouvoir auprès de leurs clients (notamment particuliers), les investissements d’économies d’énergie en apportant notamment, un soutien financier. Un fournisseur d’énergie qui ne répondrait pas à cette obligation serait pénalisé financièrement par les pouvoirs publics.


Chèques énergie

Depuis de nombreuses années,les Régions s’engagent dans la conversion économique et écologique de leurs territoires par une politique énergétique ambitieuse.
Pour les particuliers, il se matérialise notamment sous forme d’un chèque Énergies qui s’articule en deux volets. D’abord, la réalisation d’un «audit énergétique», cofinancé par la Région et réalisé par des professionnels agréés.
Ensuite, une fois les résultats de l’audit connus, les particuliers pourront obtenir une nouvelle aide pour les travaux d’isolations préconisés ou, dans le cas de logement déjà bien isolé, pour l’installation d’un équipement fonctionnant aux énergies renouvelables.
Le but est de soutenir les travaux les plus efficaces en termes énergétiques car la première énergie renouvelable est celle que l’on ne consomme pas ! Outre le soutien au secteur du bâtiment durement frappé par la crise, ce dispositif innovant offrira plus de confort et de pouvoir d’achat à des milliers de familles.